L’ANÉMIE FERRIPRIVE : TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR!

La carence nutritionnelle en fer, ou carence martiale est l’affection la plus courante dans le monde. Elle touche plus particulièrement la population féminine. Une anémie ferriprive se développe lorsque les apports en fer sont inférieurs aux besoins et la concentration d’hémoglobine est au-dessous d’un niveau plancher, affectant ainsi la capacité du sang à transporter l’oxygène dans l’organisme. L’anémie est un indicateur d’une nutrition et d’un état de santé déficients.Cette dernière et la carence martiale provoquent une réduction du bien-être et un état de fatigue et de léthargie, rend moins performant et porte atteinte à la capacité de travail. La perte de productivité physique moyenne due à la carence martiale est importante.

Les principaux symptômes de l’anémie

Certaines personnes atteintes d’anémie n’ont aucun symptôme, pour les autres, voici une liste non complète des symptômes à surveiller :

  • Fatigue, épuisement
  • Souffle court
  • Vertiges
  • Céphalées
  • Membres froids
  • Bourdonnements d’oreilles
  • Palpitations au cœur
  • Pâleur des lèvres
  • Chute de cheveux
  • Aggravation des problèmes cardiaques
  • Sensations fréquente de malaises
  • Irritabilité
  • Urine foncée
  • Chez les enfants : retards de croissance et perte d’appétit

Diagnostic de l’anémie

Le professionnel de la santé qui soupçonne une anémie prescrira un prélèvement sanguin pour connaître les taux d’hémoglobine dans le sang. En analysant le nombre et la forme des globules rouges et blancs ainsi que les plaquettes, le médecin sera en mesure de trouver les causes de cette maladie.

Selon l’OMS, les taux normaux doivent se situer entre 120 et 160 g/l pour les femmes et entre 130 et 180 g/l pour les hommes.

D’autres tests pourraient ensuite être nécessaires afin de découvrir les maladies sous-jacentes qui pourraient causer l’anémie.

Possibles risques de complications

Comme ce sont les globules rouges qui distribuent l’oxygène dans le sang et récupèrent les déchets (dioxyde de carbone), une insuffisance ou un mauvais fonctionnement des hématies peut entraîner un mauvais fonctionnement de certaines parties du corps par manque d’oxygène. Si l’anémie n’est pas traitée, des dysfonctionnements chroniques peuvent survenir chez certains organes ou tissus.

Dans le cas de l’anémie pernicieuse (manque de vitamines B12), des conséquences neurologiques ont pu être observées.

Traitement de l’anémie

Dans tous les cas, le médecin cherchera à traiter tout d’abord la maladie sous-jacente qui est à l’origine de l’anémie.

Pour une anémie causée par des carences alimentaires, le médecin pourrait prescrire un supplément de fer et/ou un réajustement du régime alimentaire.

Dans le cas d’importantes pertes de sang chez certaines jeunes femmes, et dans certains cas d’anémie sévère, il pourrait même envisager des transfusions sanguines.

Note importante : 

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l’avis d’un professionnel de la santé.